Actualité | Conclusions d’un projet européen sur la mise à l’emploi

Actualité | Conclusions d’un projet européen sur la mise à l’emploi

Les conclusions d’un projet européen qui entend favoriser la mise à l’emploi des demandeurs d’asile et réfugiés sont disponibles.

Le projet ETCC (en toutes lettres ‘Employer Tailored Chain Cooperation’) bénéficie d’une aide de l’AMIF, le fonds européen pour l’asile et la migration. Son objectif est de faciliter l’accès à l’emploi des demandeurs de protection internationale (‘demandeurs d’asile’) et des réfugiés. Le projet souhaite mettre en contact les employeurs, les organismes de soutien et les demandeurs d’emploi.

Pas moins de 7 États membres de l’UE œuvrent ensemble autour de ce projet. Les organisations partenaires sont le Forem (Belgique), CCI WAPI (Belgique), COA (Pays-Bas), ISIS (Allemagne), Pôle Emploi (France), IFOA (Italie), Manpower (Italie), ACH (Royaume-Uni), le ‘Cyprus R Council’ (Chypre) et Eurochambers (UE). Tous ces partenaires viennent de différents horizons comme le secteur de l’emploi, de l’accueil ou de l’asile & la migration. Ils envisagent d’aborder sous un angle différent la question de l’emploi des demandeurs d’asile et des réfugiés.

Conclusions finales

Le projet a duré deux années. Les conclusions et directives ont été présentées la semaine passée lors d’une conférence en ligne. Au cours du projet, différents outils ont aussi été développés, testés et évalués, comme une bourse à l’emploi (jobday), un outil de screening des compétences ou une formation sur les situations professionnelles.

Quatre éléments importants ont été détectés pour favoriser la mise à l’emploi des demandeurs d’asile/réfugiés (screening, gap bridging, matching en sustainability) :

  • Examiner d’une part les compétences des demandeurs et d’autre part, les besoins des employeurs (par exemple les métiers en pénurie).
  • Combler le fossé entre employeurs et chercheurs d’emploi demandeurs ou réfugiés en sensibilisant les employeurs au recrutement de ce groupe cible, entre autres au moyen de formations spécifiques.
  • En découle ensuite l’adéquation entre l’offre & la demande, en examinant par exemple dans quelle mesure les différents États membres peuvent efficacement organiser un salon de l’emploi.
  • Enfin, une attention toute particulière est consacrée à l’emploi durable. Le projet se concentre notamment sur le soutien dont les demandeurs de protection internationale ont besoin pour garder leur emploi ou sur les questions des employeurs, par exemple concernant les contrats de travail.

Chaque élément peut être illustré par des ‘bonnes pratiques’ observées dans un des pays participants.

Pendant la conférence finale, il a été plusieurs fois rappelé que la collaboration autour de ce projet était très constructive. En raison du Covid-19, il a fallu trouver des alternatives aux rencontres physiques, notamment pour tester les outils sur des demandeurs d’asile/réfugiés. Les participants sont satisfaits du résultat: le rapport, avec ses directives, ses outils et ses idées, offre des possibilités qui peuvent être implémentées dans tous les pays de l’UE.

Le rapport final (en anglais) se trouve en annexe. Les différents outils sont disponibles sur demande à etcc@fedasil.be

Guidelines for closer cooperation in labour market integration of asylum seekers and refugees ETCC.pdf - 5 MB
Story image
Story image

 

A propos de Fedasil

A Fedasil, nous nous chargeons de l'accueil des demandeurs de protection internationale (asile) et garantissons la qualité et la conformité des différentes structures d'accueil.

Fedasil
Siège central de Fedasil
Rue des Chartreux 21
1000 Bruxelles