Communiqué de presse | Accueil de 11 jeunes venant de Grèce

Communiqué de presse | Accueil de 11 jeunes venant de Grèce

Onze jeunes demandeurs d’asile sont arrivés ce matin dans le cadre d’une relocalisation depuis la Grèce. Fedasil s’occupe de leur premier accueil.

Le gouvernement belge s’était engagé le 15 septembre dernier à relocaliser 12 mineurs étrangers non accompagnés (Mena) dans notre pays suite à l’incendie qui a détruit le camp de Moria sur l’île grecque de Lesbos. Ces jeunes sont arrivés ce jeudi 17 décembre en Belgique. Un jeune arrivera plus tard.

Les 11 jeunes se trouvaient depuis plusieurs mois dans différents camps pour migrants situés sur les îles grecques (hotspots de Lesbos, Chios, Samos) ou sur le continent. Ils s’y trouvaient seuls, sans parent ou tuteur. On compte 9 garçons et 2 filles. Le plus jeune a 12 ans, les plus âgés viennent d’avoir 18 ans. Ils sont originaires de plusieurs pays, à savoir l’Afghanistan, la Palestine, la Somalie et le Congo.

Nous tenons notre promesse de donner la priorité à la protection des jeunes. Les procédures ad hoc pour les situations d'urgence prennent toutefois trop de temps. Les migrants qui se retrouvent coincés pendant des années dans un camp essaient alors de continuer leur route en Europe en utilisant des voies irrégulières. Aujourd'hui, ces jeunes arrivent en toute sécurité dans notre pays.

Sammy Mahdi, Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration

Dépistage Covid-19

Tous les jeunes concernés ont été testés au Covid-19 avant leur départ pour la Belgique. Seuls ceux avec un résultat négatif peuvent faire le voyage jusqu’en Belgique. Par ailleurs, Fedasil prévoit le screening médical habituel à l’arrivée.

Premier accueil

La plupart de ces jeunes vont à présent suivre le trajet d’accueil habituellement prévu pour les Mena. Fedasil se charge de leur premier accueil dans un de ses centres d’observation et d’orientation pour Mena. Après un séjour de 2 à 4 semaines, ils seront dirigés vers la structure d’accueil qui correspond le mieux à leurs besoins (un centre Fedasil ou Croix-Rouge, un logement géré les Communautés). Un des jeunes sera hébergé dans une institution spécialisée (Minor Ndako).

Ce trajet d’accueil spécifique permet d’offrir au jeune un accompagnement adapté.

Les deux jeunes qui viennent d’avoir 18 ans suivront quant à eux le parcours d’accueil classique prévu pour les adultes. Ils séjourneront d’abord dans le centre d’arrivée (le Petit-Château à Bruxelles).

Les 11 jeunes vont également introduire une demande de protection (l’asile) auprès des instances d’asile.

 

Relocalisation? Il s’agit d’un mécanisme de solidarité au sein de l’Union européenne dont l’objectif est de soutenir les Etats membres qui sont le plus sollicités par les flux migratoires. La Grèce a ainsi demandé à ce que des jeunes migrants vulnérables soient relocalisés dans d’autres pays.

Différents acteurs sont impliqués dans le processus de relocalisation : les partenaires locaux (les autorités grecques), les instances belges (Office des étrangers et CGRA pour la procédure d’asile, Fedasil pour l’accueil, Service des Tutelles du SPF Justice) et les instances internationales (EASOUNHCROIM).

 

Permanence presse

 

A propos de Fedasil

A Fedasil, nous nous chargeons de l'accueil des demandeurs de protection internationale (asile) et garantissons la qualité et la conformité des différentes structures d'accueil.

Fedasil
Siège central de Fedasil
Rue des Chartreux 21
1000 Bruxelles