Communiqué de presse | Baisse des arrivées en 2020

Communiqué de presse | Baisse des arrivées en 2020

En raison du coronavirus, l’année 2020 a été marquée par une baisse des entrées dans le réseau d’accueil pour demandeurs d’asile.

Au cours de l’année 2020, 13.645 demandeurs d’asile ont intégré le réseau d’accueil de Fedasil via notre centre d’arrivée à Bruxelles (le Petit-Château). Il s’agit d’une baisse de 40% par rapport à 2019.

Dans le contexte du coronavirus, la Belgique a en effet observé une baisse importante des demandes d’asile, spécialement entre mars et juillet 2020.

Pour rappel, l’Office des étrangers avait suspendu l’enregistrement des demandes entre le 17 mars et début avril. Fedasil avait dès lors fermé temporairement le centre d’arrivée. Par la suite, un système d’enregistrement adapté (via une prise de rendez-vous sur internet) a été mis en place, et ce jusqu’au 30 octobre.

L’Afghanistan était, de loin, le premier pays d’origine des demandeurs d’asile. Dans le même temps, la Belgique a constaté une diminution importante des arrivées de ressortissants d’Amérique latine, en particulier d’El Salvador.

L’année 2020 a aussi été marquée par l’arrivée d’un grand nombre de demandeurs d’asile mineurs d’âge non accompagnés, majoritairement afghans. Fedasil offre à ces jeunes un accompagnement spécifique. Nos centres de premier accueil (les COO) ont, en conséquence, été fortement sollicités tout au long de l’année.

La crise sanitaire a également eu un impact négatif sur la durée du traitement des dossiers d’asile et donc sur la durée du séjour dans notre réseau. Par ailleurs, les personnes avec un statut de protection éprouvent des difficultés à visiter des logements et donc à quitter rapidement les structures d’accueil.

15 ouvertures de centres

Après la forte augmentation de 2019, la capacité d’accueil s’est stabilisée en 2020. La petite augmentation du nombre de places a permis à Fedasil de garder sous contrôle le taux d’occupation dans les centres – ce qui est primordial au regard du contexte sanitaire. Fin 2020, le réseau comptait 28.180 places.

Par ailleurs, Fedasil a également fait des efforts pour créer suffisamment de places ‘tampon’ afin d’être mieux préparé à une éventuelle nouvelle crise de l’accueil et garantir ainsi à long terme la stabilité du réseau d’accueil.

L’an passé, ce sont 15 centres temporaires qui ont ouvert leurs portes, dont 5 centres fédéraux (Liège, Coxyde, Gand, Overijse et Herbeumont) et plusieurs centres gérés par des sociétés privées. Dans le même temps, les centres de Lommel et Spa (Fedasil) ont fermé leurs portes. Le centre de Coxyde, ouvert fin janvier, est devenu en août un centre tampon non actif.

En 2021, Fedasil entend poursuivre la recherche de places d’accueil, en particulier des places tampon. L’objectif est de rendre le réseau d'accueil plus flexible et donc plus résistant aux variations des flux migratoires.

En savoir plus ?

Les chiffres-clés de l’année 2020 se trouvent en annexe. Le CGRA a également publié son bilan 2020 en matière d’asile.

Permanence presse
Story image

 

A propos de Fedasil

A Fedasil, nous nous chargeons de l'accueil des demandeurs de protection internationale (asile) et garantissons la qualité et la conformité des différentes structures d'accueil.

Fedasil
Siège central de Fedasil
Rue des Chartreux 21
1000 Bruxelles